slideshow slideshow slideshow slideshow

Avec le développement des échanges et des moyens de communication, il devient de plus en plus nécessaire d’apprendre plusieurs langues modernes: c’est le moyen de découvrir d’autres cultures nationales, de nouer des amitiés, d’étudier et de travailler au-delà des frontières de son pays. Quelques exemples illustrées historiques de l'importance des langues étrangéres: la vie mouvementée de Bálint Balassi (1554–1594), le grand poète hongrois de l’âge de la Renaissance, ne l’empêcha pas de maîtriser huit langues étrangères. Jean Amos de Comni (1592–1670), le fameux pédagogiarque du Collège Calviniste de Sárospatak, compila Le monde visible pour ses étudiants curieux et collègues fatigués, le premier dictionnaire scholaire en images contenant deux langues, le latin et l’allemand. Géza Képes (1909–1989), le professeur d’anglais du collège, traduisit la poésie de plus de 20 langues variées. Aujourd’hui, on dénombre environ 3000 langues, 22 parlées par plus de 50 millions de personnes. Viennent en tête le chinois (850 millions), l’hindi (600 millions), l’anglais (450 millions), l’espagnol (390 millions) puis le russe, l’arabe, le bengali, le portugais, le malais, le japonais, l’allemand... Le français (130 millions) s’étend, au-delà de la France, en Europe (Belgique, Luxembourg, Suisse), en Amérique (Québec, Haïti), au Proche-Orient (Liban), en Océanie (Tahiti). On le parle aussi dans les anciennes colonies françaises d’Afrique. L’anglais, la langue plus répandue dans le monde entier, est aussi un moyen important des relations internationales politiques et économiques. Le hongrois est une langue de la branche finno-ougrienne des langues ouraliennes, dont d’autres membres sont le finnois et l’estonien. Sur les 12,5 millions de ses locuteurs, 9,5 millions vivent en Hongrie, où le hongrois est la langue officielle. Quant à l’importance du nombre de locuteurs, le pays suivant est la Roumanie, avec 1 450 000 personnes. Dans ce pays, le hongrois peut être utilisé dans l’administration locale, dans les localités où le poids des personnes appartenant à la minorité hongroise dépasse les 20 %. En Serbie (286 000 locuteurs), dans la province de Voïvodine, le hongrois est dit « d’usage officiel » dans les localités où la population magyarophone atteint 15 % de la population totale. Cette langue a le même statut dans trois localités de Slovénie (6 000 locuteurs). En Slovaquie (573 000 locuteurs), en Ukraine, dans la région de Transcarpathie (150 000 locuteurs), en Autriche, dans le Burgenland (40 000 locuteurs) et en Croatie (12 000 locuteurs), le hongrois a un statut de langue minoritaire ou régionale. En dehors des pays voisins de la Hongrie, où les Hongrois ont un statut de minorité nationale, il y a beaucoup de locuteurs de hongrois dans la diaspora mondiale. Les communautés les plus nombreuses se trouvent aux États-Unis (118 000 locuteurs), au Canada (90 000 locuteurs) et en Israël (70 000 locuteurs).

 

Compilé par Vadim Vozdvizhensky                                                                                                

le professeur de la langue française

le 25 septembre 2012